Séduction

Le « negging » : quand la drague fait appel à la toxicité

negging quand la drague fait appel à la toxicité - plaire séduire

Assez subtil, le negging est une technique de drague qui se fait à travers des compliments déguisés. Émotionnellement abusif, il est souvent utilisé lors des conversations sur les sites de rencontre sans que les victimes de cette technique ne s’en rendent compte. Il faut donc savoir les identifier et comprendre comment ça marche.

 

negging-drague-plaire-et-seduire

 

Dating : qu’est-ce que le “negging”, cette technique de drague toxique ?

C’est quoi le ‘’ negging’’ ?

Le negging est une technique de séduction mise en œuvre par les « pick up artists ». Elle consiste en une manipulation émotionnelle. Concrètement, il s’agit d’un acte par lequel une personne fait une observation flirteuse ou un compliment habillé à une autre personne afin d’ébranler sa confiance et d’accroître son désir d’acceptation.

Le negging peut être également perçu comme l’art de l’insulte dissimulée. Dans ce contexte, il vise à émettre sans gêne une sorte d’insulte à l’encontre de son interlocuteur pour augmenter sa propre valeur. Sur les applications et les sites de rencontre, le negging est difficilement reconnaissable. 

Cela dit, il prend parfois la forme d’une insulte indirecte vis-à-vis d’un groupe de personnes auquel l’on appartient. Une situation qui pousse les concernés à avancer des arguments pour manifester encore plus leur valeur. Mais encore faut-il savoir mieux saisir son sens et mieux l’appréhender ?

Sur le réseau social Tik Tok, Ali, coach en dating et relations nous donnent des conseils pour reconnaître et comprendre cette pratique. Ce spécialiste a pu être détecté par le magazine Stylist et voici, ce qu’ils nous apprennent.

 

Savoir identifier le negging

La complexité véritable du negging réside dans son identification. En principe, il n’a pas les critères d’un compliment et encore moins de ceux d’une insulte directe. Il s’agit plus d’une remarque habillée ou falsifiée qui a pour but principal de détruire notre confiance en nous. Face à cette farce, notre réponse peut parfois être très surprenante. 

À ce propos, le coach Ali dit : « Bien que nous sachions que n’importe qui peut nous insulter, il y a une partie de notre cerveau qui pense : Eh bien, ils viennent de m’insulter, ils doivent être meilleurs que moi, je dois leur prouver ma valeur. ». Dans la réalité, l’objectif principal des utilisateurs de cette technique est de nous faire savoir que nous ne sommes pas assez exceptionnels et dignes de leurs intérêts.

Afin de mieux cerner la question, à travers le magazine Stylist, le coach a partagé des exemples de negging vu sur des profils de sites de rencontre. Par exemple, l’un d’entre eux déclare :

« Si je te demande quels livres tu lis et que tu réponds « je suis plus dans les films », je vais probablement te ghoster ».

Dans ce présent cas, le concerné impose sa propre notion de culture et tente de prouver sa supériorité.

Cela dit, la conquête de l’utilisateur du negging va se sentir amadoué d’avoir été choisie malgré sa soi-disant absence de culture. Par voie de conséquence, la relation est d’ores et déjà basée à ses débuts sur un régime de domination.

Dans le negging plus basique, il y a le fameux « tu n’es pas comme les autres filles ». D’autres cas de negging existent. C’est le cas de « Je suis super exigeant, donc ne te vexe pas si je ne te réponds pas. » ou de « Sois différente, envoie un message en premier ».

Il faut juste retenir qu’avant de lancer une conversation sur les réseaux sociaux ou les sites de rencontre, il est important de se rappeler d’une chose. En fait, vous n’avez pas à démontrer votre valeur à qui que ce soit.

 

 

À propos des « pick up artists » : ce qu’il faut savoir 

Les « pick up artists » sont un groupe d’hommes d’ordinaire décrit comme misogyne. Leur première intention est la séduction des femmes, mais à travers la destruction de la confiance de ces dernières. Mais pourquoi, est-ce un problème d’ego ? 

En soi, il ne s’agit pas d’une question d’ego, mais souvent d’un manque de confiance en eux-mêmes. Cela dit, ces hommes dévalorisent leurs conquêtes pour simplement manifester leur supériorité. Ils n’ont clairement pas en tête les bonnes manières en termes de séduction.

Dans un article publié par le magazine New York Times en 2004, un des séducteurs précise ce qu’ils mettent dans l’expression « neg ». Voici, ce qu’il dit : « Ni compliment ni insulte, un “neg” a deux objectifs. Diminuer momentanément l’estime de soi d’une femme et suggérer un intrigant désintérêt. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.