Mode

Quels sous-vêtements porter sous du blanc ?

Dans notre dressing, il y a cette petite robe blanche qui nous regarde du haut de son cintre. Celle qu’on a acheté en se disant qu’on ne la mettrait peut-être jamais. Elle nous fait de l’oeil, et nous avons envie de la mettre, mais on le sait toutes : on va voir nos sous-vêtements ! Et pourtant c’est décidé : aujourd’hui, c’est du blanc !

 

sous-vetements-pour-vetements-blancs-plaire-seduire

 

Le blanc, c’est la couleur indémodable, celle qui met notre bronzage en valeur, et qui nous rend lumineuse ! Et pourtant, c’est compliqué d’en porter à cause de la transparence de ce tissu. Alors comment faire pour être belle en robe blanche sans dévoiler notre lingerie ? Voici quelques astuces simples qui vont nous simplifier la vie.

 

Les couleurs à éviter !

Contre toute attente, la première couleur à éviter c’est… le blanc. Pourtant on pourrait croire que, ton sur ton, ça passe, alors que c’est l’inverse. Cela va en fait accentuer le contraste au point de le rendre vraiment visible. Cette erreur installée dans nos habitudes est la source même de nos réticences.

Autre couleur à éviter, le noir évidemment ! C’est non ! Faute de goût ! Fashion faux pas ! Il ne s’agira plus de contraste, mais de presque tout montrer. On peut classer dans le noir toutes les autres couleurs sombres : le bleu, le vert, le violet…

Interdits aussi, les sous-vêtements à rayures ou à motifs. La seule dérogation, c’est s’il s’agit d’un maillot de bain sous une robe de plage. Mais la culotte rayée sous un pantalon cigarette blanc se voit à des kilomètres.

Et bien sûr, on oublie aussi les dessous texturés, avec de la dentelle ou un quelconque motif en relief, l’effet sera le même : on va les voir tout simplement parce qu’ils vont créer de petites ombres sur le blanc en fonction des motifs de la culotte ou du soutien gorge. Sans compter la petite bosse du nœud en satin…

 

Optons pour le neutre !

Le meilleur moyen de passer inaperçue pour notre lingerie, c’est de s’approcher le plus possible de la couleur de notre peau. Ce qu’on appelle communément les sous-vêtements invisibles ou nude. Pour l’invisibilité on connaissait déjà les sous-vêtements sans couture, découpés au laser et dont la matière est douce et fluide, comme la microfibre par exemple. Mais il y a un facteur pris en compte depuis peu par les fabricants : la couleur de notre peau. Nude ne veut pas forcément dire beige.

Trouver de la lingerie de la même couleur que notre carnation permettra de la rendre invisible. Il s’agit de réduire le contraste entre la couleur de la peau et la lingerie. Et de plus en plus de gammes se déclinent en plusieurs teintes pour s’adapter à toutes les femmes.

Les sous-vêtements gris sont aussi une possibilité. Le gris clair va permettre de réduire le contraste avec la peau.

 

lingerie invisible-pour-vetements-blancs-plaire-seduire

 

Osons le rouge !

Et il y a l’astuce ultime, celle qu’on n’attendait pas : le rouge ! Pas n’importe quel rouge attention… Le rouge grenat. Ce rouge serait la parfaite nuance pour camoufler nos sous-vêtements sous un vêtement blanc. C’est un rouge proche de la couleur de la peau, car il joue avec les teintes rosées de la chair. Et en fonction de notre peau, pour les carnations les plus claires, on peut opter pour un rose plus pâle.

Ne nous interdisons plus de porter du blanc pour un simple problème technique. Le blanc c’est la vie, la lumière, et c’est un intemporel de la mode. Faisons enfin le bon choix de sous-vêtements, le string n’est pas la seule réponse à apporter en cas de petite robe blanche. On veut être belle en blanc et se sentir à l’aise malgré tout.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.