Psycho

De l’impact des TOC sur la vie sexuelle

TOC et sexualité - plaire et séduire

Véritable maladie, le TOC est quelques fois handicapant au quotidien pour les personnes qui en souffrent. En considérant la situation d’un autre point de vue, le TOC peut même faire obstacle à la vie sociale, professionnelle et sexuelle des souffrants. Découvrez dans cet article, l’impact des TOC sur la vie sexuelle.

 

sexualite-personne-avec-toc-plaire-et-seduire

C’est quoi un TOC ?

Le TOC est l’acronyme de Trouble Obsessionnel Compulsif. C’est une maladie qui a pour signe distinctif des obsessions ou des gestes compulsifs et répétitifs qui semblent parfois non fondés. Sa source principale serait l’anxiété. 

Concrètement, le TOC est de nature psychique. Les personnes qui souffrent de cette confusion mentale peuvent être emparées de pensées ainsi que de comportements angoissants et récurrents. Généralement, ces personnes ont peur de perpétrer des actes agressifs ou impulsifs. Elles sont souvent à cheval sur des obsessions répétitives. Surtout centrées par exemple sur la peur de faire une erreur, la symétrie, l’ordre et surtout la propreté. 

Pour limiter et prévenir ces peurs et angoisses, une force intérieure pousse impérieusement ces dernières à accomplir certains actes mentaux ou gestes répétés. Il convient de qualifier ces actes de compulsions. Ce sont précisément des rituels de vérification, de rangement ou de lavage. Elles ne peuvent résister à faire ces dits rituels qui peuvent durer plusieurs heures chaque jour.

 

Leur impact sur la vie sexuelle

Près de la moitié des personnes ayant un TOC souffrent d’une autre maladie psychiatrique. À l’instar des troubles de l’humeur et des troubles d’anxiété. C’est une situation qui affecte considérablement leur vie sexuelle personnelle.

À ce propos, le journaliste Ian Kumamoto, atteint de ce trouble lui-même, a interrogé des personnes sur l’impact des TOC sur leur vie sexuelle. Anika, qui a presque 30 ans, a expliqué que son trouble obsessionnel ne se manifeste pas au cours de l’acte sexuel, mais souvent après. « Si je ressens des textures bizarres ou si des odeurs liées au sexe arrivent jusqu’à mes narines, je vais commencer à me laver les mains de façon compulsive », affirme la jeune femme.

Le TOC agit très souvent dans le rapport sexuel que cela soit avant ou après à tel enseigne que les concernées préfèrent arrêter leur vie sexuelle. En fait, passer à l’acte sexuel est une source d’angoisse permanente pour les personnes atteintes du TOC.

Teresa, une étudiante de 23 ans, explique d’ailleurs que sa germaphobie obsessionnelle l’oblige à éviter d’avoir des relations sexuelles dans son lit. « Cela peut causer quelques frictions. Et si mes partenaires veulent faire preuve de spontanéité … Mais que leurs mains n’ont pas été lavées au préalable … J’ai tendance à casser leur délire et ça les ennuie beaucoup ».

 

sexualite-personne-avec-toc-plaire-et-seduire-2

 

Thérapie appropriée pour soigner le TOC

Selon Chris Trondsen, clinicien spécialiste des questions liées au TOC, des croyances populaires seraient à l’origine de ce trouble. En effet, selon ces croyances, le sexe serait un acte sale. Et le seul fait d’imaginer cela entraînerait l’éclosion du TOC. Du moins pour ceux ou celles qui ont déjà d’autres troubles psychologiques. À cet effet, il met l’accent sur la nécessité d’une éducation sexuelle de qualité qui serait adaptée à la sexualité de chaque individu. 

Par ailleurs, il est recommandé de faire diagnostiquer la présence d’un TOC par un psychiatre. Ce dernier peut alors mettre sur pied un programme qui va proposer différentes formes de thérapie et de médication. En parlant de thérapie, la plus indiquée est l’ERP : « Exposure and Response Prevention ». Dans la réalité, cette thérapie permet habituellement de remonter promptement jusqu’à la source du trouble.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.